You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

Loading...

Elsa BARRERE

Accueil > Artistes > Elsa BARRERE

Stand up

Elsa BARRERE - mon Village Invite l'Humour

Région d’origine : Paris

L’artiste :

Elsa Barrere grandit au Kremlin-Bicêtre, mais pour la préserver de la plèbe,
ses parents l’inscrivent dans des établissements catholiques stratégiquement placés juste derrière le périph, côté Paris.

Puis elle devient hôtesse de l’air mais finit par abandonner ce métier. Suite à cela, elle travaille sur des tournages à la régie, ce qui en gros est la même chose qu’hôtesse de l’air, c’est-à-dire servir du café à des gens, mais sur la terre ferme et à des acteurs raffinés. En parallèle, elle réalise des courts métrages, dont « Cathy », avec Blanche Gardin et Pascal Légitimus.

Puis elle écrit pour la télé, notamment une quarantaine d’épisodes pour Dr CAC (France 5) - une quarantaine d’épisodes, ça ne paraît pas impressionnant mais c’est ENORME-.

Elle a également animé une chronique à la radio sur Ouï FM (102.3) : « Elsa ou la Vraie Vie parisienne ». Sinon, elle est auteur pour les guignols de l’info ou l’émission Groland sur Canal + depuis quelques années. Elle est également collaboratrice de Fluide Glacial.

En 2016, la jeune femme publie son tout premier livre “Paris Trash : Arrondissement par arrondissement.

Écrivain, réalisatrice, humoriste, et surtout ancienne hôtesse de l’air !, Elsa Barrere nous embarque dans une virée subversive, critique, et politiquement incorrecte du monde qui nous entoure.

Le spectacle : POUR DIRE JE T’AIME

Avant, j’étais normale, comme vous. J’étais hétérosexuelle, comme Nadine Morano et Hitler. Normale.

Maintenant, à cause d’un traumatisme et pour combattre le patriarcat, je suis en train de devenir lesbienne - je suis en phase de transition, je suis bi... Enfin, "pansexuelle fluide" c’est comme ça qu’on doit dire.

Mais qui invente ces noms ? Parce que j’ai l’impression d’être une obsédée sexuelle qui drague dans les rivières avec une flûte de pan. Je suis désolée de le dire, mais lesbienne, c’est un club qui ne fait pas rêver. Y a pas de belles lesbiennes connues en France.

C’est pour ça, je me suis dit : je vais devenir connue pour remonter le niveau."

Besoins techniques :

  • Micro